4GFIBRE : l’alliance de la 4G et de la Fibre optique

logo 4G F

L’aménagement numérique du territoire et l’accès Internet haut débit dans les zones rurales est en cours sur le territoire français.

Le Plan France Très Haut Débit prévoit 4 technologies pour y parvenir :

  • La Fibre optique, ou FTTH (Fiber To The Home) : qui nécessite des investissements onéreux,
  • La montée en débit par ADSL, qui laisse les abonnés à moins de 8 Mb/s au delà de 2,5 Kms de distance du NRA
  • Le Satellite, avec son antenne parabolique et son “temps de latence”
  • La Radio, ou RTTH, qui va évoluer vers la technologie 4G-LTE

Afin de permettre aux Collectivités Territoriales de bénéficier de cette dernière technologie pour une ou deux décennies, il convient de lui consacrer une bande de fréquences spécifique encore disponible et de migrer à terme vers une technologie très fiable :

La technologie 4G-LTE en mode fixe dans son usage exclusif d’accès à Internet.

La bande de fréquence qu’il convient de libérer rapidement est la bande de 2,6 GHz où 40 MHz pourraient être alloués à la technologie 4G – Fixe pour un usage exclusif d’accès à Internet réservé aux Collectivités Territoriales qui en feraient la demande.

Ainsi, une Collectivité Territoriale, en suivant le Plan France Très Haut Débit, pourrait aménager numériquement une partie de son territoire en faisant appel à un opérateur Internet capable d’installer et d’exploiter un réseau radio 4G – Fixe pour permettre une montée en débit significative de l’accès Internet fixe, l’accès mobile ne devant pas être autorisé à cette fréquence.

La fréquence libérée ne doit ainsi être destinée qu’aux Collectivités Territoriales qui mettront en œuvre une composante radio 4G – Fixe dans le cadre de l’aménagement numérique de leurs territoires. La licence ARCEP liée à cette fréquence doit être d’un montant compatible avec le modèle économique des projets d’Initiative Publique et la chalandise des zones géographiques de couverture visées. Le recours aux enchères pour l’attribution de cette fréquence devra être proscrit, car cela n’est pas compatible avec l’aménagement numérique des territoires.

Cette ouverture de fréquence peut être accomplie rapidement par la promulgation d’un simple décret définissant la bande des fréquences ouvertes et les modalités de fixation de prix de la licence, essentiellement proportionnel à l’usage et la couverture géographique.

Une ouverture rapide de cette fréquence aura un double impact :

    • Redynamiser les régions rurales par l’arrivée du Très Haut Débit Internet dans un bref laps de temps à faibles coûts, en attendant le déploiement de la Fibre Optique sur ces zones ;

    • Lancer une nouvelle dynamique économique par la création d’une filière innovante au niveau national autour du concept de radio 4G – Fixe.

Les industriels équipementiers commercialisent déjà dans le monde une telle technologie, et les opérateurs Internet français seront prêts à se mobiliser pour proposer les services 4G – Fixe aux aménageurs dans les départements.

Dans ce contexte, les opérateur XiLAN et Infosat Telecom ont décidé de lancer le concept de l’alliance technologie de la radio en technique 4 G avec la Fibre Optique  : la  4G – FIBRE.